Cette femme doit se couvrir chaudement en hiver car elle souffre d’une rare allergie au froid


94

Chaque hiver, une jeune Canadienne vit un véritable calvaire. En effet, elle souffre d’une rare maladie qui doit la maintenir éloignée des températures froides sous peine d’urticaire, voire d’une réaction allergique mortelle.

Nous sommes tous, chacun à notre façon,  allergiques à l’hiver. Il est tout à fait normal, et même humain, de préférer rester enveloppé chaudement sous les couvertures plutôt que de se lever et d’aller travailler – souvent alors qu’il fait encore nuit et par temps glacial.

Toutefois, peu d’entre nous peuvent affirmer être physiquement allergiques à l’hiver comme Arianna Kent, une Canadienne de 21 ans. La jeune femme souffre en effet d’urticaire au froid, une affection se traduisant par des démangeaisons et des éruptions cutanées au contact des températures froides.

Même une brise fraîche ou une douche froide peut provoquer cette maladie auto-immune. Dans certains cas, comme celui d’Arianna, il y a même un risque de choc anaphylactique  – une réaction allergique potentiellement fatale.

Arianna a d’abord ressenti les premiers symptômes de ce trouble alors qu’elle pelletait la neige à l’âge de 14 ans. Depuis, elle doit se réfugier à l’intérieur quand le baromètre est à son plus bas niveau.

Elle a raconté :

« Je peux le sentir dans ma gorge si je bois quelque chose de froid, c’est serré et tendu, c’est pareil si je mange de la glace. »

Certaines personnes sont sceptiques et ne croient pas ce genre d’ puisse exister.

Elle a fait remarqué :

« Certains professionnels n’en ont aucune idée et me regardent comme si j’étais folle. »

Elle a ensuite décrit l’état et l’apparence des papules :

« C’est un processus lent, qui commence lorsque de petites papules de la taille d’une épingle sur mon bras commencent à  enfler …

Cela me brûle la peau et me démange, pour ma gorge, c’est comme de l’asthme où vous avez une respiration sifflante et  de la difficulté à respirer.

C’est comme si quelque chose était assis sur votre poitrine, la rendant plus serrée et plus lourde. Je peux faire un choc anaphylactique complet, donc je dois porter un Epipen.

C’est terrifiant de savoir que si je me trouve dans une région où je n’ai pas accès à des soins médicaux et que j’ai la gorge serrée, je pourrais courir un risque grave. »

Arianna doit même éviter les aliments qui contiennent de l’histamine, comme le fromage, le yaourt, les cornichons, les ananas et les aliments fermentés.

Lorsqu’on lui demande pourquoi elle ne déménage pas dans un pays plus chaud, elle répond que même la climatisation froide ou une promenade par une journée venteuse peut déclencher ces symptômes. Selon ABC News, cette maladie rare touche environ une personne sur 100 000.

Le Dr Bill Lanting, du Centre de l’asthme et des allergies, a précisé:

« Vous avez ces mastocytes, ou cellules allergiques, qui se trouvent principalement dans la peau et qui sont déclenchées par des allergènes comme la nourriture, les médicaments et les insectes piqueurs.

L’exposition au froid ou le fait de tenir littéralement une canette de soda ou un glaçon peut activer les mastocytes, donc si vous êtes exposé au froid ou à une certaine température, vous pouvez avoir de l’urticaire.

L’urticaire peut être traitée avec du Benadryl, mais si elle est assez grave, elle peut causer un gonflement de la gorge et des problèmes respiratoires.

Pour l’instant, il n’existe pas de remède définitif pour les personnes souffrant d’urticaire due au froid, mais la prise quotidienne d’un antihistaminique fort peut aider à réduire les symptômes. »


Like it? Share with your friends!

94

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *